Je veux savoir

Savais-tu qu’il y a des éléments qui influencent tes choix en ligne ainsi que la construction de ton identité ?
Ces éléments sont : tes amis, les valeurs et les normes de ta famille, les modèles de ton école, la culture dans laquelle t’habites et toi-même avec tes propres goûts et caractéristiques.

Les médias sociaux sont aussi un élément d’influence ! Ils peuvent donner l’impression que c’est un espace intime dans lequel tu peux t’exprimer librement, te confier, rester anonyme et être invincible. C’est un terrain propice pour chercher l’approbation des autres en ligne, pour avoir un peu de reconnaissance et pour pratiquer ton autonomie…pour forger ton identité.

⚠️ Mais attention, ne donne pas trop de valeur à cette approbation en ligne ! Concentre-toi sur l’expression positive de toi-même. Cela te permettra d’échanger de façon saine avec ton entourage, d’exprimer ta créativité et de développer des nouveaux intérêts, le tout sans tracas.

Le contenu négatif et puet puet peut mettre en péril ta sécurité, ta santé physique et mentale et te créer des ennuis avec des gens et avec la loi.

💪 Alors pour rester réglo
1- Oriente-toi vers le contenu positif
2- Protège ton identité et ta réputation numérique
3- Respecte les autres et soit empathique. Demande-toi : comment mon contenu peut affecter les autres ?
4- Informe-toi sur la loi, voir section Est-ce que je peux être accusé ?
5- Réflechis avant de partager = est-ce que cela me représente ? Va avec mes valeurs ?

🎯 Consulte notre présentation pour être bien informé !​​​​​​​

Selon la Loi sur le système de justice pénale pour adolescents tu peux être tenu responsable des gestes criminelles dès l’âge de 12 ans !
Pour les poursuites civiles (individu vs individu) l’âge est moins clair et chaque cas est étudié par un juge.

Voici des exemples des actions qui peuvent être signalés devant la loi et qui peuvent être commises par des jeunes ou des adultes :
👀 Avec l’intention de tromper, Karla appelle l’école pour dire qu’un geste criminelle a été commis.
Signalement : Méfaits publics.

👀 Avec l’intention de nuire l’un de ses profs, Gabi utilise le groupe Instagram de confessions pour ridiculiser et inventer des rumeurs au sujet de son prof.
Signalement : Libelle diffamatoire ou faux messages.

👀 Un adulte te suggère de lui envoyer une photo te montrant nu.e
Signalement : Leurre d’enfant.

👀 Quelqu’un partage une photo/vidéo intime ou à caractère sexuel privé de toi sans ton consentement.
Signalement : Distribution non consensuelle d’images intimes.

👀 Un adulte te transmets une photo/vidéo/message/audio à caractère sexuelle ou intime (parties du corps).
Signalement : Rendre accessible à un enfant du matériel sexuellement explicite

🎯 Consulte le site d’Éducaloi et notre section J’ai besoin d’aide si tu en as besoin !

Sache qu’il y a des gens qui aiment abuser de la crédulité pour diffuser des fausses informations et faire des blagues de mauvais goût. En ligne, t’auras accès à des canulars et des rumeurs qui se répandront plus vite que le dernier tube de Cardi B.

Un canular est le partage d’un mensonge dans le but de tromper et/ou de “faire rire”. Malheureusement des jeunes qui cherchent la reconnaissance ou qui souhaitent avoir plus d’abonnées, font des canulars qui causent plus de tort que d’autre chose.
Des exemples ? Des appels aux écoles pour signifier un danger imminent qui n’existe pas, le partage des fausses informations qui suscitent la peur et l’imitation des tours périlleux joués aux amis.
Pour ce dernier, des jeunes ou des adultes peuvent aller loin jusqu’à agresser ou harceler d’autres personnes…”pour faire rire”.

😒 Vraiment, pour rire ?

Ben non ! À la place de faire rigoler, ces canulars génèrent tout le contraire = suscitent la crainte, sèment la panique et peuvent générer des chocs et des réactions agressives chez les victimes. Tsé, il est impossible de savoir comment les personnes réagiront face à un danger possible. Et puis, des accusations criminelles pourraient être portés contre les farceurs.

Les rumeurs sont des contenus non vérifiées et partagés sans preuves. Aujourd’hui, tu peux trouver une tonne des rumeurs sur les RS sur des célébrités mais aussi sur une panoplie d’informations. Même autour de toi, des rumeurs se répandent facilement à l’école ou dans les groupes de messagerie….alloooo groupes de confessions !

😁 Pour combattre les rumeurs

  1. Questionne-toi sur la source, ne perds pas ton temps, si c’est anonyme il y a des fortes chances que ne soit pas fiable.
  2. Est-ce que la rumeur incite à la peur et à la haine ? Parfois des rumeurs incluent des propos dégradants, intimes, diffamatoires. Cela peut conduire les personnes ciblées à l’exclusion au harcèlement. Ne les partage pas !
  3. La rumeur a été créée pour tromper et manipuler ? Pour cela vérifie les infos en multipliant tes sources.
  4. Tu peux faire partie de ceux qui lèvent sa voix. Comment ? Exprime ton désaccord soit en expliquant pourquoi la rumeur est offensante ou fausse ou publie un hashtag ou un mème qui contre la rumeur.
  5. Si la rumeur touche ton groupe en ligne et que cela te rends mal à l’aise, signale ou parle avec un adulte de confiance !

​​​​​​​👀 Des rumeurs ou un canular t’ont provoqué la détresse ? Va sur la section J’ai besoin d’aide

Lorsque quelqu’un diffuse en ligne des insultes, des surnoms méchants, des blagues et des mèmes offensants envers un groupe en particulier à cause de leur religion, leur origine, leur race, leur genre ou autres, cela peut te blesser et faire mal à tout le monde, même si tu n’es pas la cible. C’est du contenu haineux !

Tu n’es pas tout seul à trouver cela inacceptable. Savais-tu que la majorité des jeunes qui sont en ligne ne sont pas d’accord avec le contenu haineux et blessante ? En fait, selon le dernier étude d’Habilomédias, 88% des jeunes pensent qu’il est important de dénoncer le contenu raciste et sexiste !

​​​​​​​👀 Mais pourquoi quand quelqu’un décide de dire quelque chose de méchante dans ton espace Web, personne, mais personne ne dit rien? Pourquoooooiiiiiii?
C’est à cause de l’illusion de majorité. En fait, nous croyons que celui qui se permet d’imposer ses croyances fais partie de la majorité, seulement parce qu’il a beaucoup d’abonnées ou parce qu’il se permet d’exprimer des propos controversés haut et fort. Nous croyons alors que tout le monde partage son opinion alors que c’est loin d’être le cas, surtout si personne lève la voix pour s’y opposer.

🤔 Quoi faire ?

Eh ben, tu serais surpris de savoir qu’il suffit d’une ou deux voix pour faire changer cette illusion ! Alors, si une première personne questionne le contenu blessante ou dit qui est en désaccord et qu’une deuxième décide de la soutenir dans ses propos, boum ! le reste du groupe suivra.

Tu peux aussi exprimer ton désaccord en expliquant pourquoi le contenu est offensante, tu peux publier un hashtag ou un mème contestateur, signaler ou parler avec un adulte de confiance !

Comment identifier le contenu haineux ?

Si tu regardes des trucs comme ça…c’est du contenu haineux ! ​​​​​​​

  • Tes problèmes et les problèmes du monde sont la faute de (…)
  • Les (…) sont une me​​​​​​nace et il faut les craindre
  • Tu es superior aux autres à cause de ton sexe, religion ou race
  • Tu peux faire partie d’un groupe spécial qui rétablira l’ordre
  • Tu es une victime de (…)

En plus, les propos haineux sont chargés des stéréotypes, des préjugés, du sexisme, de racisme, d’homophobie et d’humiliation.

Si t’es dans un groupe publique et que tu ne connais personne, attention aux trolls et aux groupes haineux ! Même si le contenu te rends en colère, prends un moment pour réfléchir avant de cliquer. Les publications scandaleuses, les blagues aux préjugés ou les mêmes ironiques sont souvent utilisés par les trolls ou des groupes haineux pour te faire réagir. Leur but c’est de t’attirer ensuite vers des forums ou des communautés haineuses.

Dans ton groupe ou communauté en ligne :

  • Pose une question ! Pour clarifier le propos de la personne et amener la discussion sur des faits. Ex = Pourquoi dis-tu cela ?
  • Explique dans un commentaire pourquoi le contenu est blessant et inacceptable (humiliation, racisme, homophobe…).
    Tu peux aussi utiliser des hashtags pour contrer l’opinion, ex : #nonaux…
  • Deviens un allié.e ! Pour soutenir les propos de ceux qui se expriment contre les préjugés et la discrimination.
  • Signale ou prendre des captures d’écran du discours/images nuisibles avant d’arrêter tout communication.
  • Fais une recherche sur le contenu et les “experts” d’une opinion. Multiplie tes sources !
  • Crée un mème ou utilise un GIF pour exprimer ton désaccord. Tsé…l’humeur peut inciter les autres à exprimer aussi leur malaise.
  • Laisse savoir à la personne blessée que tu es là pour elle et que tu veux l’aider. Ex : « Salut, ce qui s’est passé n’était pas cool. Si je peux t’aider ou si tu veux en parler, fais-moi signe. »
  • Tu peux en parler avec un adulte de confiance ou aller sur la section J’ai besoin d’aide.

 

💪Ne laisse pas laisser ceux qui blessent décider de ce qui est acceptable ou non dans ton groupe en ligne.

👀 Lorsque une personne intimide, menace, humilie ou harcèle une autre personne en ligne c’est la cyberintimidation ! Cela peut se produire sur les réseaux sociaux, les applis, les plateformes de jeux en ligne, sur une section des commentaires, un groupe de confessions, par messagerie, par courriel…

👉 Cela peut prendre plusieurs formes :

  • Ridiculiser, insulter ou dénigrer quelqu’un en racontant des histoires, des blagues ou en affichant des images pour nuire sa réputation.
  • Répandre des faux rumeurs
  • Envoyer des messages blessantes à répétition
  • Menacer (mort, blesser, briser des objets)
  • Diffuser une photo ou une vidéo intime sans le consentement de la personne
  • Exclure quelqu’un d’un groupe de discussion
  • Noter ou faire des sondages sur des personnes
  • Se liguer contre un joueur dans un jeu vidéo

👉Tu peux faire jouer ton empathie et démontrer tes qualités supra-bienveillantes

  • Publie quelque chose de cool sur la personne ciblée.
  • Envoie un message à la personne qui a été blessé pour lui laisser savoir que tu es là pour elle et que tu veux l’aider. Ex : « Salut, ce qui s’est passé n’était pas cool. Si je peux t’aider ou si tu veux en parler, fais-moi signe. »
  • Fais une pause : est-ce que cela va avec tes valeurs ?
  • Prends des captures d’écran et signale
  • Explique pourquoi c’est inacceptable et blessante dans les commentaires de la publication (homophobie, racisme, etc.)
  • Exprime ton désaccord avec un GIF ou un mème…tsé l’humeur peut inciter les autres à exprimer leur malaise : Imgflip ; Makeameme , Giphy.com.
  • Tu peux parler avec un adulte ou à un ami de confiance.

 

👉 Si tu es victime de cyberintimidation :

  • Fais une pause avant d’agir ! Le mieux c’est de ne pas répondre !
  • Arrête tout communication, bloque et signale.
  • Parles-en à un ami.e ou un adulte de confiance
  • Pour en savoir plus clique ici​​​​​​​

Je veux agir

Les 5 trucs de pro pour rester réglo sur les médias sociaux

Apprends comment…

D'autres réponses à tes questions

🤪 Qui n’aime pas les défis/challenges ? Nous on en mange ! Les défis/challenges ne sont pas tous mauvais pour ta dentition. La plupart te permettent de prendre des risques, faire ta place parmi les autres, avoir une reconnaissance et faire partie d’un groupe.

Mais comment faire la différence entre un défis/challenge créatif et un défis périlleux ? Bah, ce n’est pas si compliqué, si cela implique te faire mal et/ou faire mal aux autres de façon dangereuse…c’est probablement un défis/challenge périllo-nul.

👉Nous allons te révéler 5 faits sur la plupart des défis/challenges extrêmes et malsains qui se trouvent sur le RS…est-tu assis ?

  1. Une grande partie de ces défis sont créées par des adultes ayant des chaînes YouTube, ou bien, des comptes sur d’autres RS.
    Ces “influenceurs” publient du contenu choc-extrême-scandaleux pour avoir de la visibilité. Cela est imité par d’autres utilisateurs sur plusieurs autres plateformes. Les grands gagnants $$$ ? Les propriétaires de ces comptes !
  2. Les vidéos sont souvent truqués (salut montage !) et utilisent une mise en scène assez théâtrale pour te faire réagir.
  3. Malheureusement plusieurs médias diffusent ces défis en utilisant aussi des titres-choc pour générer la panique chez les gens et ainsi avoir des clics.
  4. Si il y a des défis qui sont effectivement nocifs pour ta belle tête il y a aussi des défis qui ne sont que des légendes urbaines, du faux-n’importe-quoi ! Un exemple ? Ce Momo challenge ou le Bleu whale challenge … taaaadaam.
  5. Sache que les adultes et les jeunes qui participent aux défis périlleux sont souvent pris avec des grandes difficultés ou éprouvent un mal-être. Ils cherchent la reconnaissance en se mettant en danger eux-mêmes et les autres. C’est un appel à l’aide, un moyen de mettre à jour leur souffrance.

 

Méfie-toi des malins qui peuvent se servir de ces histoires pour t’intimider, te menacer ou te soutirer des informations personnelles.

💪Voici ce que tu peux faire :

  • Prend du recul et demande-toi : est-ce que je peux avoir la reconnaissance des autres sans réaliser ce truc bidon qui va surement nous envoyer mes amis et moi en enfer-mérie ?
  • Tu peux toujours utiliser ton génie et ta créativité pour détourner le sens d’un défi/challenge périlleux ou malsain. Des idées ? Tu peux faire une critique de celui-ci ou une parodie, tu peux changer son but et sa forme, le transformer à ton goût pour sensibiliser à une cause…les possibilités sont infinies dans ton coco-talentueux.
  • Ton ami.e pense y participer ? Avec tout ce que tu viens de lire peut-être que tu pourrais l’informer sur les faits cachés de ces défis et l’inciter à parler de ces difficultés à un adulte de confiance.

Sache que les adultes sont supposés d’établir et de maintenir des limites avec les jeunes. Il n’est pas normal qu’un adulte veuille être ton ami ou ton amoureux. La plupart de ces échanges vont trop loin et deviennent sexualisées, inconfortables et déplacés.
De plus, méfies-toi si des échanges en ligne avec n’importe qui (adulte/jeune) te mettent mal à l’aise, si la personne devienne agressive, à des propos haineux ou obscènes ou si tu te sens obligé de faire quoi que ce soit. 

😮 Certaines adultes et même des jeunes communiquent avec des jeunes dans le but de commettre des infractions sexuelles.

Pour cela, ils, elles :

  • Te font un festival des compliments.
  • Utilisent la pitié et jouent les nulos pour te faire craquer.
  • Partagent des images sexuellement explicites tout en te disant que “c’est normal”…tu seras invité à faire de même parce que “c’est normal”.
  • Sont insistants = intenses.
  • Menacent et sont hostiles.
  • Utilisent la diffusion en direct “Live” pour partager une vidéo enregistré d’une autre personne (un ado) qui joue en continu pour faire croire aux utilisateurs que c’est réel quand ce n’est pas le cas.

 

👉 Quoi faire ?
🎯 Arrête tout communication, bloque et signale (section J’ai besoin d’aide).
🎯 Si tu décides de signaler, prends des captures d’écran des conversations/images pour avoir des preuves.
🎯 Tu peux en parler avec un adulte de confiance.
🎯 Tu as le droit de refuser des demandes malaisantes.
🎯 Sache que ce n’est pas ta faute ! Personne est à l’abri de la manipulation ou de la pression des personnes malintentionnées.

Pour ton info, une diffusion en direct ou Live est un moyen pour les gens de partager un évènement en temps réel. Cela peut être un extrait d’un show ou une pirouette en skateboard. La plupart des applis des RS t’offrent la possibilité de diffuser en direct.
Tu peux ainsi suivre tes idoles ou tes amis, te faire voir et même échanger avec les autres à l’aide du chat.
Sache que les diffusions en direct peuvent être partagées soit en privé entre amis, à des abonnés ou au publique en général.

👉 Animer ta propre diffusion en direct
Voici quelques trucs pour rester en sécurité et bien réglo:

🎯 Ne pas partager tes infos personnelles et ne pas révéler ta localisation. Encore, porte attention à ton arrière-plan et à ce que tu dis devant la caméra. Protège ton identité numérique !

  • Règle les paramètres de ton appli. Tsé, publier en privé c’est mieux que publier au grand public.
  • Sache que ton contenu ne peut pas être édité ni en privé ni en public, des utilisateurs (même tes amis) pourraient enregistrer tes actions et tes paroles et produire des copies. Protège ta réputation numérique.
  • Respecte les autres. Ne filme pas des gens sans leur consentement et traite les autres avec empathie.
  • C’est ok de dire NON à des questions ou à des demandes malaisantes. Tu peux bloquer et signaler des utilisateurs qui partagent du contenu haineux ou déplacé.

👉 Voici quelques trucs pour ne pas pleurer plus tard :

  • Pose-toi des questions ! Quelle est le but de la diffusion ? Me vendre quelque chose ? Me partager une opinion ou une information ? Me divertir ? Mmmm….Est-ce que le contenu est fiable ?
  • Tu veux regarder une diffusion publique ? Sache que parfois les titres ne correspondent pas au contenu et que cela peut t’amener à regarder du contenu choquant et/ou sexuellement explicite. Il est impossible de savoir exactement ce que tu verras.
  • Des personnes que tu ne connais pas voudront échanger avec toi en utilisant le chat de l’appli. Attention à ce que tu partages sur toi…en passant, si ces personnes sont des adultes, arrête tout communication et signale, ce n’est pas normal !
  • Tu peux signaler une diffusion au contenu haineux et malaisant.

 

⚠️ Sache que des malfaiteurs se servent des diffusions en direct pour sextorquer des jeunes.
Comment ? En diffusant une vidéo enregistré d’une jolie personne comme si c’était une diffusion en direct. Après quelques échanges avec des jeunes qui visionnent la dite diffusion, la “jolie personne” envoie des images intimes (photo ou vidéo) au jeune et lui propose faire la même chose à son tour. Le jeune peut aussi être enregistré en cachette.
Suite à cela les malfaiteurs contacteront le jeune pour le menacer afin de lui soutirer l’argent ou d’autres images.

Est-ce que cela est ton cas ? Ce n’est pas ta faute ! Consulte le site  Cyberaide, parles-en à un adulte de confiance ou va sur al section J’ai besoin d’aide!

Tsé tu peux en parler avec un adulte de confiance, sinon, voici quelques super-organismes qui t’offriront du soutien et de l’information. 🧐 Pour bloquer et signaler, consulte nos vidéos ou :

Je veux pratiquer

Des lectures trop connectées

Les improbables. L'été où tout est arrivé / Carrie Firestone

Sadie s'apprêtait à passer de longs mois loin de sa meilleure amie partie en Californie. Mais après avoir sauvé la vie d'un bébé, elle devient l'héroïne des Hamptons et se lie d'amitié avec d'autres bienfaiteurs de la ville. Une histoire qui montre comment l'engagement peut changer le cours d'une vie.

Dix minutes de dingue / Jean-Christophe Tixier

En voyant la vidéo complètement folle que Tim lui a envoyée, où il effectue un saut périlleux en skate avant d'embrasser sa voisine Léa, de qui il s'est épris l'été précédent, Félix a aussitôt envie de relever le défi lancé par son ami et de filmer ses exploits sur une planche.

Médias toxiques / Pierre-Alexandre Bonin

Tu soupçonnes un groupe de médias de contrôler l'information en diffusant de fausses nouvelles. Tu as besoin de preuves pour révéler ce scandale. Mais la recherche de la vérité n'est pas sans risque...

Trahie / Louison Nielman

A 14 ans, Apolline est folle amoureuse d'Aurian, un lycéen qui l'a remarquée lors d'une soirée. Quand celui-ci va trop loin, l'adolescente se sent trahie et vit une véritable descente aux enfers, ne sachant plus vers qui se tourner.

Rumeurs tu meurs / Frank Andriat

Pour une histoire de jalousie, Alice devient la cible de Lena, qui était pourtant sa meilleure amie. Aux moqueries et insultes succèdent les mensonges et la haine, qui se répandent bientôt sur les réseaux sociaux. Ce roman aborde le thème de la rumeur de manière assez directe, c'est-à-dire que l'on découvre à quel point des paroles mensongères peuvent nuire et détruire quelqu'un.

Mona Secrets.com / Florence Hinckel, Colonel Moutarde

Mona, 12 ans, décide de créer avec l'aide de la documentaliste du collège un site où tous les élèves pourront s'exprimer anonymement. Les sujets sont variés et le site est de plus en plus fréquenté. Mais la situation dérape lorsque quelqu'un révèle un secret trop lourd à porter. Sur le rapport des adolescents avec le web et l'intimité

Je veux pratiquer